La chaudière fioul, un choix écologique ?

chaudière fioul

Publié le : 03 novembre 20237 mins de lecture

En 2022, de nombreux ménages français utilisent encore la chaudière fioul en tant que moyen de chauffage domestique. Cela s’avère néfaste pour l’environnement. Il vaut mieux opter pour des alternatives plus saines ou encore prendre des mesures nécessaires pour limiter les dégâts causés par le fioul. Voici un guide complet.

Le fioul est-il écologique ?

La chaudière fioul s’utilise comme un moyen de chauffage domestique au début du XXe siècle. Ce dernier a été démocratisé vers les années 1950. À cette époque, les dirigeants du gouvernement n’ont pas encore privilégié le respect de l’écologie. Vers les années 90, il y avait une utilisation massive d’hydrocarbures. C’est seulement à ce moment-là que l’État a pris une décision de limiter l’utilisation de la chaudière à fioul. Le gouvernement incite les ménages français à utiliser d’autres sources d’énergie pour se chauffer.

Chaque personne doit savoir que la combustion de 10 kilos de fioul requiert environ 25 m³ d’oxygène. En toute franchise, ce type de chauffage est considéré comme le chauffage le plus polluant au monde. Pour en ajouter, sa combustion engendre la dispersion de nombreux gaz nocifs : le dioxyde de carbone, le monoxyde de carbone, le soufre et le dioxyde de soufre, quelques particules d’oxydes d’azote.

Le fioul est non seulement néfaste pour l’environnement, mais aussi pour votre santé. Par exemple, le monoxyde de carbone cause chaque année de nombreux décès par intoxication. Le fioul pollue également le sol. Les terres contaminées par ces éléments nocifs deviendront inaptes à la culture. De plus, le mazout qui peut se verser dans les lacs et dans les cours d’eau peut nuire à la faune et à la flore maritime. Pour terminer, le fioul est une source d’énergie non renouvelable. Il épuise donc les ressources naturelles. Pour plus de détails sur les atouts et les inconvénients du fioul, visitez ce site.

Comment entretenir sa chaudière fioul ?

Selon la loi, l’entretien de ce type de chauffage s’oblige pour tout ménage. Un entretien annuel par un professionnel est requis pour éviter les imprévus. Néanmoins, il faut savoir que les particuliers peuvent aussi réaliser un entretien régulier. Voici les gestes à adopter.

La première étape consiste à vérifier régulièrement la présence des fuites d’eau. Si celles-ci continuent de grossir, les propriétaires doivent faire appel à un chauffagiste. Sinon, le pire pourra survenir.

Pour continuer, éviter de pousser la température à sa limite maximale. On n’oublie pas de mettre la chaudière en mode antigel lors des saisons hivernales. Puis, la pression d’eau doit être inférieure à 2 bars.

Si les propriétaires constatent que la machine est poussiéreuse, il faudra la nettoyer. Avant le nettoyage, éteindre la chaudière s’avère indispensable.

En général, l’entretien de sa chaudière à fioul est obligatoire pour éviter de payer une amende. De plus, cela renforcera la sécurité. Une vérification annuelle par un professionnel s’impose pour améliorer la longévité de l’appareil. Dans la pratique, les compagnies d’assurances ont besoin d’un certificat d’entretien de la chaudière fioul pour obtenir une réparation causée par un sinistre provoqué par l’appareil de chauffage. En plus, l’entretien des chaudières octroie de nombreux avantages : réduire la consommation d’énergie, minimiser les risques d’intoxication, améliorer le rendement de la chaudière… Le conseil d’un professionnel est essentiel pour bien utiliser sa chaudière fioul.

Les alternatives à la chaudière fioul

Il existe plusieurs alternatives écologiques à la chaudière fioul.

La chaudière à bois fonctionne à l’aide d’un plancher chauffant ou des radiateurs. Ce mode de chauffage s’avère très économique. Certaines personnes utilisent la chaudière à bûches qui est une chaudière manuelle. Le ménage en question peut utiliser soit du bois classique, soit des bûches compressées. Il peut opter pour de nouveaux modèles de chauffage afin de réaliser des économies. La chaudière à granulés fonctionne à l’aide d’un réservoir. Son utilisation s’effectue automatiquement. Contrairement à la chaudière à bûches, un budget plus conséquent est nécessaire. La famille doit aussi prévoir un lieu de stockage pour entreposer les poids. Avec un budget très restreint, certains individus optent pour l’utilisation d’un poêle à bûches.

Les pompes à chaleur sont focalisées sur l’emploi d’une énergie renouvelable afin de maintenir la chaleur dans une maison. Ce type de chauffage s’avère très écologique. Les pompes à chaleur à air absorbent l’air extérieur et le transforment en chauffage. Les pompes à chaleur à eau se nourrissent des nappes phréatiques du sol pour donner de la chaleur. C’est une alternative à la chaudière fioul. La pompe à chaleur géothermique utilise la chaleur du sol pour l’éparpiller dans la maison.

Un appareil de chauffage peut utiliser un système solaire. Il s’emploie à l’aide d’un panneau solaire thermique pour chauffer le logement et pour obtenir de l’eau chaude. Attention ! La puissance de chauffage dépend uniquement du taux d’ensoleillement du quartier.

Peut-on obtenir une subvention pour l’installation d’une chaudière ?

Effectivement, la mise en place d’un appareil de chauffage écologique est prisée par les familles pour obtenir une subvention. Dans un autre cas, chaque ménage a la possibilité de remplacer son ancienne chaudière par une nouvelle plus économique et écologique.

Le ménage aura donc droit à de nombreuses aides et subventions :

  • Obtenir une remise sur la TVA ;
  • Bénéficier d’un crédit d’impôt pour la transition énergétique ;
  • Jouir d’une prime énergie ;
  • Obtenir de l’aide de l’ANAH.

Plan du site